Le 23 mai 2012, Porte de Versailles, avait lieu le salon Time2Market… Le grand débat sur les investissements Google vs Facebook reste de mise avec une majorité d’adeptes pour le réseau social, malgré sa récente décote en bourse ou encore l’annonce il y a quelques jours du retrait du budget display de General Motors sur Facebook. Pendant ce temps, le marketing mobile fait son chemin…

 

Facebook : travailler l’affinité pour optimiser son EdgeRank
Dixit l’article de Vincent du 15 mai dernier : avoir des fans sur Facebook c’est bien, mais encore faut-il être capable de les valoriser, lorsque l’on sait qu’un internaute compte en moyenne 130 amis et que 78% des internautes font confiance aux autres internautes (et encore davantage à leurs amis).

 

Débutant sur Facebook ? Les bases à connaître :
– Diffuser des messages pas trop sérieux (éviter notamment la diffusion d’un produit et de son prix),
– Apporter un + par rapport aux autres canaux de com’,
– Proposer des contenus qui puissent se partager,
– Impliquer vos fans dans la marque (demande d’avis, jeux, …)
Et suivre votre ROI*, entendu comme activité générée par votre action, que sa valeur soit monétaire ou non.

Salon Time2Market

 

 

 

Google : optimiser son référencement pour être plus visible
Si Facebook et Twitter permettent de trouver des informations par sérendipité (amener de l’information non cherchée au départ) et/ou par curation (filtrer de l’information via un cercle de proches/d’amis), Google reste la première source de trafic d’un site Internet (en moyenne 30%). Le moteur de recherche diversifie déjà son fonctionnement pour se rapprocher d’un véritable web sémantique, qui enrichit les réponses données à une requête de contenus qui auparavant demeuraient isolés.

 

Ce que ça change :
– La logique de triangle d’or (ou en F) qui consistait côté internaute à ne s’intéresser qu’aux 3 premiers résultats fournis par Google est chamboulée par l’insertion de vignettes issues de Google Images, Google Actualités ou encore Youtube. Le sens de lecture des internautes est remodelé.
– Les recherches locales (Google Maps) sont désormais affichées au dessus des résultats naturels et en dessous des éventuels liens sponsorisés. Avec jusqu’à 3 liens sponsorisés et jusqu’à 7 adresses issues de Google Maps, votre site peut ainsi n’apparaître qu’en 11e position alors qu’il est premier en référencement naturel ! Remplir consciencieusement sa fiche Google Maps est donc plus que jamais une nécessité pour toute activité locale.

 

Ajoutons à cela la mise à jour de l’algorithme, baptisée « Google Penguin », qui pénalise une sur-optimisation en matière de mots-clés… Décidément, le référencement est un métier en constante évolution qui ne s’improvise pas.

 

Ce qu’il faut retenir :
– Opter pour un référencement naturel qui soit véritablement naturel
– S’assurer une présence dans l’ensemble des outils Google

 

 

 

Mobile marketing : c’est maintenant, vers l’infini et au delà…

 

Le constat est clair, l’utilisation des mobiles pour se connecter à Internet explose : +60% d’utilisateurs mobile, -6% d’utilisateurs web. Il se dit qu’en 2013, il y aura plus de mobinautes que d’internautes. Le canal mobile n’est donc pas un ajout anodin : le mobile touche des utilisateurs supplémentaires, pas des utilisateurs que l’on aurait atteints forcément par ailleurs. Seulement 14,5% des utilisateurs de smartphones de la France, le Royaume Uni, l’Allemagne, L’Espagne et l’Italie ont scanné un QR Code durant les trois premiers mois de l’année 2012, la presse arrivant en tête comme support apportant le plus de scans (source : journaldunet.com du 25 mai).

 

La nécessité de penser affinité, y compris entre les canaux de communication entre eux, est une nouvelle fois démontrée.

 

 

 

Sources de l’article, sauf mentions spécifiées : Salon T2M – Paris